Violation des normes

Mine de charbon en Australie

Société Conglomérat
Lieu de l'incident Australie
Statut en bourse Engagement continu
Symbolbild Mining

Incidents

Ce n’est qu’en début d’année 2020 que le grand projet de cette entreprise a suscité l’attention, y compris en Suisse, compte tenu des incendies dévastateurs en Australie et des préoccupations croissantes autour du réchauffement climatique. Il s’agit d’un projet de mine de charbon qui doit s’étendre sur une superficie près de deux fois supérieure à celle du canton de Zoug. La mine doit permettre d’accroître de 15% le volume actuel des exportations de charbon australien (chiffres 2019) et devenir ainsi l’une des principales mines de charbon au monde. Outre l’utilisation contestable du charbon comme combustible, les détracteurs dénoncent les dommages irréversibles qui menacent la Grande barrière de corail, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et déjà fragilisée, ainsi que de sévères atteintes à l’écosystème local et aux nappes phréatiques. Les populations indigènes locales s’opposent également à ce projet sur leur territoire. Malgré tout, le gouvernement du Queensland a donné son accord de principe en juin 2019.

Risque financier: Nous estimons que le risque financier est de niveau modéré à fort pour cette entreprise.

Objectifs

Compte tenu de la construction probable de la mine, le dialogue est axé sur la prévention des dommages potentiels. Il vise à obtenir de l’entreprise des mesures claires pour prendre en considération les droits des peuples indigènes et empêcher l’impact environnemental négatif de la mine.

Progrès

L’entreprise s’est montrée ouverte au dialogue au bout d’un an seulement. Elle a depuis affirmé qu’elle était en négociation avec des groupes indigènes, créait des emplois et attribuait des contrats aux fournisseurs locaux. Elle a annoncé des programmes de protection des nappes phréatiques et de la biodiversité. Nous poursuivons actuellement les entretiens pour vérifier la teneur de ces programmes.

Source: SVVK-ASIR (2019), Sustainalytics (2019), Reuters (2016)